Notre Karma

« Pourquoi lui possède tout ça et pas moi? »
« On m’a fait ça donc je verrais pas pourquoi je n’agirais pas pareil »
Y’en a assez de cette mentalité !

On a tous une évolution karmique et une trajectoire pour s’améliorer. Au lieu de se complaire et persister dans le négatif, élevons nous dans le blanc, la lumière, la pureté, non le noir et le mal !

 

L’article qui va suivre, ainsi que sa totale compréhension, est à mes yeux d’une grande importance. Ce sujet est vraiment d’une importance vitale, car sans la compréhension de ce point, la personne est sujette toute sa vie à des émotions négatives. Déjà, rien que le seul fait de regarder chaque jour les informations nationales ou internationales peut déclencher des sentiments forts d’injustice. Et une personne qui s’enlise toute sa vie dans ce genre d’énergie, trouvera difficilement la paix intérieure. Et il y a pire que les tourments intérieurs personnels. C’est leur impact sur autrui. Il n’y a qu’à regarder autour de soi : combien de personnes gratuitement méchantes, aigries, absentes, fausses? C’est pour cela que toutes ces mauvaises énergies doivent cesser. Beaucoup pensent ou disent alors qu’il n’y a aucune justice. Justement si. Vous allez comprendre, cette dite injustice n’est que le résultat plus ou moins désagréable de nos vies antérieures et actions passées, tout cela n’est que conséquence liée à notre « karma ». Voici maintenant les explications qui sont, je pense, assez synthétiques et claires, sous formes de Questions / réponses :

 

L’injustice existe-t-elle réellement ?

 

Si Dieu existait, il n’y aurait pas autant d’injustice dans le monde… Si Dieu existait, pourquoi laisse-t-il faire tout cela dans le monde… Qui n’a pas été troublé un jour par des images choquantes regardées à la télévision, sur des actes terribles commis par des personnes ? L’existence présente est conditionnée par le Karma, ce qui signifie que notre vie présente est le résultat de nos actions passées. En toute logique, si la Force de l’au-dela n’est pas la cause de la souffrance humaine, les conditions de vie actuelles de l’homme viennent de lui-même.

 

La réincarnation :

 

La réincarnation, liée au karma, explique pourquoi l’injustice n’existe pas. Comment comprendre en effet qu’un enfant naisse dans des conditions de vie difficiles, et l’autre dans l’abondance ? D’ailleurs, en ouvrant une courte parenthèse, ce n’est certainement pas le milieu où l’enfant naît qui détermine son bonheur futur. Il est aussi difficile de trouver son équilibre dans la pauvreté que dans la richesse. L’un n’a rien, et doit apprendre à partager et à économiser ses ressources. L’autre a tout (matériellement), mais doit apprendre certaines valeurs qu’il trouvera plus difficilement que le premier. Il me semble d’ailleurs préférable d’être pauvre et devenir riche, qu’être riche et devenir pauvre. Mais fermons la parenthèse, et comprenons que la vie actuelle, dès la naissance, est conditionnée par notre karma antérieur.

 

Le Karma :

 

D’une manière parabolique, le karma représente un grand livre où est notifié chacune de nos actions, que ces dernières soient positives ou négatives. Il en résulte dans notre vie actuelle un chemin où il est possible de réparer nos erreurs. Ainsi, chacune de nos pensées et de nos actes conditionne notre karma à venir. Si un individu commet un acte malveillant envers une autre personne, il devra éprouver dans une vie ou dans une autre le retour de son action. Pourquoi ? pour que ce dernier puisse comprendre le tort qu’il a fait, et ainsi avoir l’opportunité d’évoluer. Certains retours karmiques sont brutaux, et la personne peut en perdre son corps. Mais l’apprentissage peut se faire sur la scène, mais aussi derrière le rideau (après la mort physique). Il me paraît également important de noter, que quel que soit le karma de chacun, s’il y a la moindre possibilité de soulager la souffrance d’une personne, il n’y a aucun lieu d’hésiter (mais que cela soit fait d’une manière intelligente, comme le dit la maxime : « Au lieu de donner un poisson à quelqu’un, apprends-lui à pêcher »).

 

Peut-on interrompre notre karma ?

 

Celui qui s’engage dans une voie de bonté et de service envers ses proches atténue en effet le retour de ses actions passées. Et celui qui a atteint un grand éveil, de par son travail spirituel journalier et la correction de ses défauts, est aidé par « la Force de là-haut » pour consumer une grande partie de son karma… même si ce dernier doit continuer son travail sur lui-même jusqu’au bout.

 

Pourquoi n’avons-nous pas le souvenir de nos vies antérieures ?

 

La réponse est assez simple : une personne présente dans cette incarnation doit encore s’améliorer. Si certains d’entre nous pouvaient voir leurs actes dans leurs vies antérieures, cela ne ferait qu’augmenter leurs souffrances actuelles. Il est donc préférable de laisser le passé loin derrière, et ainsi se concentrer sur ce que nous pouvons accomplir de bien ici et maintenant.

 

Peut-on connaître ses vies antérieures ?

 

Seule une personne « éveillée » (qui a un niveau spirituel relativement élevé) peut remonter dans ses vies antérieures, mais cela est fait pour un but utile. Il faut être très équilibré, et dénuer d’émotions humaines, pour pouvoir « voyager » dans ses vies antérieures, sans se juger sur ses actes passés…

A savoir : l’évolution d’un être humain ne peut s’accomplir que sur plusieurs vies….

 

 

Cf : Je rappelle que je ne suis aucunement religieux, je cite la Force, le Divin comme étant l’accomplissement ultime, le zénith de l’évolution karmique ou même encore la force qui est au dessus de nous tous.